Quelles sont les mesures prises par nos gouvernements?

Pour dire les choses simplement : aucune !

Les entreprises de télécommunication se préoccupent-elles de notre santé, de l’environnement et de la valeur de nos propriétés?

Non – trop souvent, ce qui compte, ce sont les recettes et les profits.

Le gouvernement du Canada fait-il ce qui faut pour protéger la santé des Canadiens?

Non. Les normes que Santé Canada applique sont obsolètes – elles datent de bien avant le déploiement tous azimuts de la téléphonie mobile et des antennes micro-ondes, et ne tiennent aucun compte de l’état actuel des recherches. Le Code de sécurité 6 devrait être au moins 100 fois plus strict.

Le gouvernement agit-il pour protéger l’environnement et notre patrimoine naturel?

Non. Lors de l’adoption des directives, on ne pouvait pas prévoir la forêt de tours et d’antennes qui allait, d’un océan à l’autre, enlaidir et défigurer les paysages. L’État n’a pas encore appréhendé l’impact du déploiement massif de tours sur l’environnement.

Industrie Canada doit être à l’écoute des craintes des citoyens et des autorités locales afin de prendre des décisions éclairées.

Ne doit-on pas trouver des solutions de rechange présentant moins de risques pour la santé et moins d’impacts sur l’environnement?

David contre …. des tas de Goliath.

Lutter contre l’invasion galopante des tours, c’est défier l’une des plus riches industries du monde, mais c’est aussi se remettre en question individuellement et prendre des décisions fondées sur la santé plutôt qu’en fonction des modes et du confort.
Inévitablement, il va y avoir de la résistance à l’égard des données scientifiques.

Les partisans de l’industrie insistent sur le fait que les preuves ne sont pas concluantes quant aux dangers des CEM et des RF pour la santé… en dépit des milliers d’études qui disent le contraire.

Bell Canada et les autres antennophiles ne relèvent que d’Industrie Canada qui, en matière de santé, compte sur Santé Canada qui… se tourne vers l’Organisation mondiale de la santé qui, pour définir ses orientations, s’adresse à l’ICNIRP qui… est financée par l’industrie! Comprenez-vous quels défis attendent le citoyen inquiet?

Il y a une certaine analogie avec la lutte contre le tabagisme et le temps qu’il nous a fallu pour en comprendre toute la dangerosité. Ne sommes-nous pas accros à la technologie sans fil? Le « marché » ne se défend-il pas de la même façon en semant le doute sur les dangers pour la santé des CEM?

Défi supplémentaire, les entreprises de télécommunications contrôlent une bonne partie des médias.

Espérons que les Canadiens et les Canadiennes comprendront plus rapidement que le danger pour leur santé est bien réel. Espérons que nos gouvernants vont mettre leurs culottes et prendre leurs responsabilités.