Accueil

DSC02342

Les tours de téléphonie cellulaire poussent comme des champignons dans les Cantons de l’Est, défigurant au passage nos magnifiques paysages.

Pourtant, Bell reconnaît qu’à Bolton-Est ce n’est pas dans le but de fournir un meilleur service de téléphonie, puisque les résultats sont déjà atteints sur ce plan. En fait, son intention est plutôt d’augmenter sa bande passante pour ses services Internet. Pourtant, l’Internet haute vitesse est déjà accessible par d’autres moyens.

Lorsque les membres de Patrimoine Bolton Heritage ont pris connaissance des projets de Bell, ils ont d’abord été très préoccupés par leurs impacts potentiels sur la beauté des panoramas.

Nous avons également découvert une foule d’autres impacts négatifs attribuables à ces tours, et les raisons pour lesquelles des citoyens comme vous, au Canada et ailleurs dans le monde, tentent de freiner leur implantation.

Plus de 2000 études scientifiques, menées par des chercheurs crédibles et fiables, démontrent que les « micro-ondes » émis par ces tours sont dangereux pour la santé.

Nous avons également appris que la présence de ces tours : – provoque une baisse de la valeur des propriétés de 20 à 30 % ; dégrade le ciel nocturne à cause des feux clignotants puissants; – entraîne le déclin brutal des insectes polinisateurs (abeilles, papillons) et des oiseaux désorientés par les rayonnements; – provoque une chute de la production laitière et des avortements spontanés chez les vaches laitières, ainsi que des problèmes de santé chez les ovins, les chiens, les chats et les lapins vivant à proximité de ces tours; – provoque annuellement la mort de près de 6,8 millions d’oiseaux qui s’écrasent sur ces antennes, en Amérique du Nord.

Nous devons agir maintenant avant qu’il ne soit trop tard.

Il faut veiller à ce que la décision d’ériger une tour ne soit pas fondée uniquement sur les intérêts privés, mais plutôt sur un processus de planification transparent et public qui évaluera les besoins réels en matière de communications et la façon la plus justifiée d’y répondre.

Ces choix, ces décisions devraient être bénéfiques pour la collectivité… surtout pour la collectivité, et pas seulement pour Bell !

Demandons un MORATOIRE sur l’érection des tours en attendant que Santé Canada révise le code de sécurité no. 6 !